Belgique: le CBD en pharmacie

La Belgique fait bouger les choses en Europe, et c’est un pas de plus que viens de réaliser ce joli petit pays : le Cannabidiol (CBD) est désormais disponible en pharmacie, sur prescription d’un médecin.

C’est l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé ( AFMPS ) qui a annoncé via une circulaire, ce mardi, l’information.

Le CBD, cannabinoide issu du chanvre dont nous traitons la quasi-totalité des études scientifiques réalisées dans le monde, se retrouve désormais dans la pharmacopée luxembourgeoise.

En Belgique, l’arrêté royal de Juin 2015 interdit toute prescription et délivrance par les pharmaciens de produit contenant du THC, aux vertus psychotropes.

Mais c’est désormais du passé : l’agence à officiellement autorisé l’utilisation de “matières premières telles que le cannabidiol contenant des traces de THC” a partir du moment ou le patient utilisant le produit ne pourra être assujettis à des doses de plus de 1 microgramme de THC par kg de poids de corps par jour.

La circulaire précise également l’obligation pour les pharmaciens mettant à disposition ce CBD doivent surveiller les effets indésirables induit par le produit, mais surtout, et c’est primordial à nos yeux, doivent se former sur la science des cannabinoïdes. Le porte-parole de l’AFMPS,

Olivier Christiaens, s’est exprimé dans la tribune de levif.be :

Il souligne que le CBD peut être vendu légalement comme médicament uniquement par les pharmaciens. Il met également la population en garde contre les “CBD shops”, qui proposent des produits à base de cannabidiol. “Contrairement aux pharmacies, il n’y a pas de supervision et de suivi médical dans ces magasins. Seules les pharmacies peuvent administrer le CBD en tant que médicament.” Les pharmaciens peuvent transformer la matière première pharmaceutique CBD – une poudre – en huile, en pilules ou en pommade. Aux États-Unis, il existe notamment un médicament antiépileptique reconnu à base de CBD.

Le gouvernement belge à donc en quelques temps sécurisé et adapté la distribution de CBD, selon leur principes :

  1. Fleurs de CBD en produit à fumer, taxés fortement et donc distribuable par les commerces qui peuvent se permettre de marger peu
  2. Huile de CBD en pharmacie

C’est, à nos yeux, la pire possibilité possible pour la mise à disposition des cannabinoïdes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.